Les traitements

La prise en charge repose sur la réalisation d’une polychimiothérapie anti-leucémique, utilisant plusieurs traitements anti-cancéreux. Depuis quelques années, de nouveaux médicaments d’immunothérapie, complètent les chimiothérapies conventionnelles.

Certaines formes de LAMs, à haut risque de rechute, nécessitent que la chimiothérapie soient complétées par une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH), souvent appelée « Greffe de Moelle Osseuse ». Ce traitement n’est envisageable qu’aux conditions suivantes :

  • la maladie est contrôlée, elle est dite en « rémission complète »
  • le patient est en capacités physique et psychologique de recevoir une greffe de CSH
  • le patient dispose d’un donneur de moelle osseuse (donneur apparenté, ou non apparenté)

La greffe de CSH est également parfois indiquée en cas de rechute de LAM.

La greffe de CSH reste un traitement lourd, qui peut être source de séquelles à long terme. Les anciens patients doivent être suivis, afin de détecter précocement les séquelles potentielles et les prendre en charge rapidement pour en réduire l’impact à long terme.

Les enfants et adolescents nouvellement pris en charge pour une LAM sont actuellement traités selon le protocole international MyeChild01. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche d’information sur le site U-LINK.

CONECT-AML est un projet biologique, ancillaire, c’est-à-dire associé au protocole MyeChild01, qui sera systématiquement proposé par le médecin référent du patient.

De nombreux traitements sont en cours de développement. Dans certaines situations de maladie réfractaire ou de rechute, les médecins pourront être amenés à les proposer. La liste des essais cliniques ouverts est consultable sur le site internet U-LINK.